bioprocess biofuel saf ots corys

Bioprocédés : INDISS PLUS® se met au régime Vegan®

david de gruyl 125

David de Gruyl
Directeur des solutions digitales pour Axens Amérique du Nord

Déjà opérationnel depuis 2019 sur le site TotalEnergies de la Mède (France), la technologie Vegan® d’Axens va être déployé d’ici trois ans dans sept nouvelles unités de production, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Une montée en puissance qui nécessite un simulateur de formation générique ; Axens le développe avec le support de CORYS en utilisant le logiciel INDISS PLUS®.

Conçu par Axens et disponible pour l’industrie depuis 2011, Vegan® est une technologie doublement originale. D’abord, il fonctionne avec une palette de charges renouvelables très étendue : huiles végétales, huiles de cuisson usagées, graisses animales, résidus de production d’huiles végétales alimentaires, huile de pin…

Un même procédé pour le diesel renouvelable et le biokérosène

Ensuite, il est polyvalent. Un même réacteur peut fabriquer du diesel renouvelable incorporable en toutes proportions à ses équivalents fossiles ou du biokérosène. Le biokérosène, en particulier, prend une importance croissance pour répondre à la demande du secteur aéronautique en Sustainable Aviation Fuels (SAF).

Enfin, quel que soit le produit final, la qualité est excellente, notamment les propriétés à froid.

« Notre portefeuille de bioprocédés s’étoffe au fil des années et Vegan® y figure en bonne place, complète David de Gruyl, directeur des solutions digitales Axens pour l’Amérique du Nord. En parallèle, nous restons bien sûr très présents sur les procédés fossiles. »

La Mède (France) : 640 000 tonnes/an grâce à Vegan®

Vegan® a franchi un premier jalon industriel en 2015 : la raffinerie, en France, l’a choisi pour se reconvertir en bioraffinerie. Elle produit aujourd’hui 640 000 tonnes/an de matières premières renouvelables pour la production de diesel renouvelable et de biokérosène.

« C’était une première : il aurait été prématuré de développer un simulateur de formation à l’époque, explique David Degruyl. Mais nos équipes ont passé plusieurs mois sur place, notamment pour épauler le centre de formation interne. »

2023 marque une nouvelle étape : on ne parle plus d’un site à reconvertir, mais de sept à construire ! Axens garde confidentiel l’identité de ses mais annonce qu’ils sont localisés aux États-Unis,en Europe et en Asie, et devraient avoir tous démarré d’ici trois ans. Pour les deux premières unités, ce sera même dès 2023

Initier des nouveaux entrants au monde du raffinage

« Cette fois, le simulateur de formation s’impose, annonce David Degruyl, d’autant que nous bénéficions de cinq ans de retour d’expérience industriel. Il faut préparer les équipes des sites, qui découvrent cette technologie. De plus, les propriétaires des unités ne viennent pas du monde du raffinage : ce sont de nouveaux entrants à qui nous devons transmettre une partie de notre expérience en exploitation industrielle à grande échelle. »

Axens utilise INDISS PLUS® depuis des années pour modéliser des procédés, et utiliser cette solution relevait presque de l’évidence. Malgré tout, un benchmark a été mené en 2017 pour la comparer à d’autres outils du marché. Il a conforté David Degruyl dans son choix :

« INDISS PLUS® propose des modèles beaucoup plus robustes, dont le comportement est fidèle à la réalité dans toutes les configurations, du démarrage à vide aux situations d’urgence. De plus, il permet de générer des images esthétiques et claires, ce qui facilite l’apprentissage. Enfin, nous entretenons d’excellentes relations avec CORYS depuis des années ; c’est un partenaire sur lequel nous pouvons compter.»

Des contenus et des scénarios pour opérateurs et ingénieurs

Le simulateur sera destiné aux opérateurs et aux ingénieurs de site. Aux premiers, il proposera des contenus axés sur l’exploitation quotidienne de Vegan®, en fonctionnement nominal et en cas d’incident. Aux seconds, il offrira aussi des apports théoriques, par exemple sur les transitoires ou la compréhension des phénomènes chimiques dans le réacteur.

« Vegan® présente un niveau de complexité relativement modéré, précise David Degruyl : une étape d’hydrodésoxygénation de l’huile par traitement sous pression élevée d’hydrogène, puis une étape de transformation par isomérisation et hydrocraquage. Mais j’insiste sur ce point, nous nous adressons à des équipes qui découvrent notre secteur industriel : la formation est cruciale pour la bonne prise en main des unités. »

40 salariés formés dès 2023

Axens développe en particulier des scénarios d’entraînement inspirés par les dizaines d’années d’expérience de ses équipes sur tous types de réacteurs. Quant aux aspects spécifiques à Vegan®, les scénarios de formation seront basés sur les connaissances et l’expérience acquises avec des installations industrielles réelles. Pendant cette année 2023, environ 40 opérateurs et ingénieurs devraient se former sur ce simulateur.

Language choice

Not available / French coming soon

S'inscrire maintenant !

20% off

sale