cropped-CORYS_white_transp_bckgrd_300.png
Search
Close this search box.
training courses

Valider une ingénierie en dynamique, ça change tout (ELVEES)

Framatome a misé sur un simulateur d’ingénieurie évolutif baptisé Elvees pour valider ces prochaines années les étapes de conception de la centrale brésilienne Angra 3 (entre autre). La simulation dynamique apporte du réalisme, une efficacité accrue, un dialogue plus nourri au sein des équipes. Même si ce changement de pratiques demande aussi du temps.

Vos ingénieurs ont commencé à utiliser Elvees en 2018, pour valiser les écrans de conduite. Quels changements avez-vous constatés ?

Guillaume Hémery : c’est la première fois que nos équipes voient ces écrans “en vrai” et qu’ils peuvent naviguer de l’un à l’autre. Et cela change tout. Le pilotage de cette centrale comportera450 écrans différents et chaque opérateur en aura de quatre à six sous les yeux. Avec des documents papier, il est presque impossible de se mettre à leur place et la validation est moins complète, moins pertinente. Le risque de corrections ultérieures est bien plus élevé.

Un exemple de la situation où la simulation dynamique apporte un vrai “plus”?

G.H : je me souviens d’un écran où s’affichaient des données relatives à plusieurs générateurs de vapeur, avec une précision d’un chiffre après la virgule. Un collègue connaissant les conditions réelles nous a prévenus que ces données étaient toujours soumises à de petites variations. Une fois cela reproduit sur la plateforme, l’image est devenue très inconfortable pour l’œil et surtout, superflu ; aussi nous avons enlevé cette décimal. Sur un document papier, le problème aurait été impossible à détecter. Et combien aurait coûté sa correction tardive, quand tout était déjà développé ?

Vous avez également commencé à valider le contrôle-commande…

G.H : comme il est connecté aux écrans, que nous avons finalisés, nous sommes là encore dans un contexte réaliste Les ingénieurs voient se dérouler en dynamique des situations concrètes : que se passe t’il quand je démarre cette pompe ? les équipements redémarrent-ils dans le bon ordre après une coupure d’alimentation ? mes systèmes A et B échangent-ils les bons signaux ?

Ils peuvent avoir une compréhension intuitive et globale du contrôle-commande, et ils détectent beaucoup mieux les erreurs de spécification ou d’implémentation. De plus, ils ne sont plus limités par le coût des tests : tirer un câble virtuel sur Elvees est presque gratuit alors que sur une plateforme physique, c’est cher.

Comment ce changement est-il vécu après des années de validation papier ?

G.H : il faut du temps pour modifier les habitudes, tout l monde chez nous n’utilise pas Elvees. Mais des sceptiques de la première heure commencent à me demander si on ne pourrait pas tester telle ou telle chose… Le simulateur a aussi la vertu de décloisonner, d’inciter au travail collaboratif. On se réunit pour voir tourner les images et les améliorer, au lieu d’étudier les documents papier chacun dans son bureau. Une collègue m’a même dit qu’elle trouvait cet outil “fun” ! C’est loin d’être un détail : si c’est fun, vous validez forcément avec plus de motivation et de concentration.

 

Elvees, un simulateur d’ingénierie évolutif

Elvees, pour Early Launch of Validation via an Evolving Engineering Simulator, est développé par CORYS au fur et à mesure de l’avancement du projet Angra 3. Les écrans de conduite ont été réalisés en 2018, le contrôle-commande opérationnel en 2019, le contrôle-commande de sûreté le sera cette année.

Choix de la langue

S'inscrire maintenant !

20% off

sale